Le haschich une drogue idéale

traité-du-haschichD’après le livre de Bosc de Vèze.

Le haschisch, nous vient d’Orient ; les propriétés enivrantes du chanvre étaient bien appréciées dans l’ancienne Egypte, et son usage en est très répandu. Dans l’Inde, en Algérie et dans l’Arabie Heureuse, il est connu sous différents noms. Mais nous avons auprès de nous, des exemples curieux de l’ivresse causée, par les essences végétales. On sait que, lors de la moisson du chanvre, les travailleurs subissent des effets similaires ; on dirait que de la récolte s’élève une vapeur qui trouble leur cerveau. La tête du moissonneur est pleine de volutes, quelquefois chargée de rêves. A certains moments, les membres des travailleurs s’affaiblissent et ne peuvent plus travailler. Nous avons entendu parler de cas de somnambulisme assez fréquents chez les paysans en Russie, dont la cause, dit-on, peut être attribuée à l’usage de l’huile de graine de cannabis dans la préparation des aliments. Qui ne connaît les folies des poules qui ont mangé des graines de cannabis, et l’enthousiasme plein de fougue des chevaux que les fermiers, dans les noces et les fête, préparent à une course au clocher par une ration de graine cannabis , quelquefois arrosée de vin ?

Fabrication du haschich au XIX siècle|

L’extrait du haschisch, tel qu’il est préparé par les Arabes, s’obtient en faisant bouillir dans du beurre les fleurs de la plante fraîche, avec un peu d’eau. Après évaporation complète de toute humidité, on fait passer dans un filtre à grosses mailles et l’on obtient ainsi une préparation qui a l’apparence d’une pommade de couleur jaunâtre-verdâtre, et qui garde une odeur de graine Cannabis et de beurre rance. Sous cette forme, on l’emploie en boulettes ; mais à cause de son odeur, qui va croissant avec le temps, les Arabes mettent l’extrait gras sous forme de confitures.

La plus utilisée de ces confitures, le dawamesk, est un composé d’extrait gras, de sucre et de diverses herbes, tels que vanille, pistaches, cannelle, amandes, musc. Quelquefois on y ajoute de l’extrait de cantharide, dans un but plus orienté et qui n’a rien de commun avec les résultats habituels du haschisch. Sous cette nouvelle forme, le haschisch est au contraire très agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>